Apple Music, ou l’avènement du service de streaming musical

Le 8 juin 2015, Apple laisse découvrir au reste du monde son nouveau service : Apple Music. Le streaming musical est LE nouveau mode de distribution bankable pour les personnes qui tiennent ces plateformes et, cela n’a bien évidemment pas échappé à la firme de Cupertino. Spotify, Deezer sont des services de musique en ligne dont le succès n’est plus a prouver. C’est pourquoi Apple profite de la pérennité de ce milieu pour assurer un succès commercial, non pas par l’innovation car elle ne propose rien de significatif en plus, mais surtout par une formule forfaitaire assez agressive compte tenu du marché actuel. Par là, elle confirme que le streaming est le nouveau mode de commercialisation musicale canon et que son ascension commence tout juste.

Apple Music regroupe trois services différents que nous allons vous présenter.

Music

A l’instar de ses concurrents, Music offre une vaste étendue de pistes musicales, qu’elles soient de notoriété publique ou au contraire, seulement connues et appréciées d’un petit groupe d’initiés. A noter que l’on peut y importer des morceaux qu’on ne retrouverait pas sur la plateforme. En périphérie, on retrouve un système intelligent capable de réaliser une playlist adaptée à nos goûts et ce, en fonction de nos dernières écoutes.
L’originalité n’est pas au rendez-vous, Apple se contente ici de s’aligner sur ses adversaires commerciaux. On peut trouver ça triste compte tenu du temps qu’ils ont eu a disposition pour développer un outil qui existe déjà depuis une demi-douzaine d’années.

Beats 1

C’était il y a un an, Apple rachetait Beats, producteur de casques audios de grande qualité. Une année plus tard, elle propose Beats 1, une radio découpée en plusieurs stations menée par Zane Lowe, Julie Adenuga et Ebro Darden, trois artistes au style tranché et aux goûts soignés.
Apple souhaite mettre en place une radio à la carte : Dancefloor, Pop, Hip-hop, R&B, Electro, etc.
Une offre intéressante pour les férus de nos ondes hertziennes.

Connect

C’est là qu’on retrouve la signature Apple. Connect est une fonction complètement ostentatoire que la grande pomme présente comme un besoin pour l’utilisateur et surtout comme une révolution. Grâce à Connect, les individus pourront suivre en ligne de façon inédite les artistes sur le tournage des clips ou bien l’enregistrement de morceaux en studio.. si l’artiste veut bien le partager. On laisse entendre aussi que l’artiste peut répondre directement aux messages transmis via connect, ce que Facebook ou Twitter propose déjà depuis maintenant presque 10 ans.

Parlons maintenant du prix. Apple attaque le marché avec l’idée de développer une nouvelle tendance : pas de service gratuit mais plusieurs forfaits payants. Pour le moment deux forfaits ont été communiqués : une formule personnelle à 9,99$ par mois ou bien le pack familial pour 6 personnes à 14,99$ par mois. Avec cette dernière offre, Apple attaque avec une entame agressive sur le marché, surclassant n’importe quelle offre de ses concurrents. La firme de Cupertino cherche à se faire une place parmis les poids lourds du streaming musical. Ne planchant pas sur l’originalité mais plutôt la qualité du service, elle compte sur l’image de sa marque pour maintenir son emprise sur sa communauté (service disponible pour WatchOS, OSX et iOS) mais aussi développer une nouvelle clientèle (service développé pour PC et Android). Pour terminer, le streaming s’avère être une formule gagnante pour les développeurs de plateformes, mais qu’en est-il des artistes ? Il est dit qu’ils ne seraient que très peu rémunérés via cette méthode de commercialisation. Or, sans les artistes, ces services en ligne n’ont pas vocation à être. Une situation à méditer pour leur part.